Accueil Environnement Sud-Kivu: des morts et des dégâts matériels après la pluie à Mwenga...

Sud-Kivu: des morts et des dégâts matériels après la pluie à Mwenga et Shabunda

190

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Les pluies diluviennes qui s’abattent actuellement dans la partie Ouest de la province du Sud-Kivu précisément dans les territoires de Mwenga et Shabunda ont déjà causé plusieurs conséquences.

Pour le cas de Shabunda, par exemple, le Président de la société civile Me Joseph Mpeseni précise que 400 maisons ont été détruites par l’inondation des rivières Ulindi, Yuyu et Widambo à Shabunda centre.

Publicité

Il renseigne que dans d’autres villages avoisinants le centre de Shabunda comme Kamulila, environs 176 maisons ont été détruites. Ici, c’est la rivière Ulindi qui a débordé jusqu’à paralyser les activités dans ces villages.

Le Président de la société civile de Shabunda ajoute que des écoles ont également été touchées. C’est le cas de l’Ecole Primaire Divin Maître qui n’a pas ouvert ses portes car les eaux ont englouti le bâtiment.

Me Joseph Mpeseni explique que plusieurs familles vivent actuellement sans abris et certaines dans des familles d’accueil qui, elles aussi, traversent une situation difficile sur le plan économique. Dans le même sens, des champs ont été dévastés et des biens endommagés.

Pour l’instant, la circulation est même coupée entre plusieurs villages car des ponts jetés sur ces rivières ont été détruits.

Dans le territoire de Mwenga, les mêmes pluies ont causé la mort de huit personnes et la destruction de plusieurs biens notamment la centrale hydroélectrique de Mungombe.

Dans la nouvelle ville de Kamituga, on note six morts dont cinq après un glissement de terre et un autre emporté par la rivière Mubale. Deux autres morts ont été enregistrés à Kiziba et à Ludaha dans la chefferie de Burhinyi, toujours en territoire de Mwenga.

Des infrastructures ont également été touchées. C’est notamment la centrale hydroélectrique de Mungombe, une situation qui a fait que la ville de Kamituga reste dans le noir depuis trois jours.

Des éboulements de terre sont également rapportés sur plusieurs endroits de la Route Nationale N°2, ce qui pourrait paralyser le transport sur cet axe routier.