Accueil Education RDC: le Ministre de l’ESU fixe les frais à payer dans institutions...

RDC: le Ministre de l’ESU fixe les frais à payer dans institutions supérieures et universitaires

116

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT



Le Ministre National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire en République Démocratique du Congo, Thomas Luhaka, vient de fixer les frais académiques pour l’année académique 2019-2020.

C’est à travers une instruction académique datant du 15 octobre 2019 et qui porte les directives relatives à l’année académique 2019-2020, une instruction académique qu’a pu consulter la rédaction de Radio Maendeleo.

Selon cette instruction, ces frais sont fixés à 164700 Francs Congolais pour les classes de recrutement c’est-à-dire la préparatoire, la première année de graduat et la première licence.

Pour les classes montantes c’est-à-dire la deuxième et la troisième année de graduat ainsi que la deuxième licence. Pour le troisième cycle, le Ministre de l’ESU fixe les frais à 247.050 Fc.

Ce document fixe entre autre les frais d’inscriptions au rôle qui sont de 16470 fc au premier et au second cycle et de 82 350 au troisième cycle.

Dans le même document, il est précisé que le frais de participation au concours d’admission sont fixés à 16470Fc, le minerval à 16470 Fc dans les établissements privés et publics et les frais d’homologation et entérinement des diplômes à 123 525 Fc dans les deux établissements privés et publics.

En rapport avec les travaux de fin de cycle, l’instruction du ministre de l’ESU fixe les frais de leur direction à 65880Fc pour le TFC, et 82350 Fc pour le mémoire. Pour les deux travaux les frais de dépôts et de lecture sont fixés à 16 470FC, poursuit ce document.

L’Instruction du Ministre fixe également les frais connexes qui s’élèvent à 199 270 Francs Congolais et prennent en compte les différents documents, les frais de laboratoire et d’informatique. Ils sont fixés en fonction des spécificités de chaque filière.

Cette instruction du Ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, dont l’obligation est faite aux chefs d’établissements d’en assurer large diffusion, reprend plusieurs autres rubriques et des frais afférents sont bien précisés.

Pour plusieurs acteurs, cette instruction risquerait de créer de nouvelles tensions dans des universités en RDC, comme c’était le cas à l’époque du Ministre de l’ESU Steeve Mbikayi. Ils justifient cela par le fait que plusieurs des responsables d’universités et instituts supérieurs ont déjà fixé les frais académiques à plus de 350 dollars américains en plus d’autres frais connexes fixés parfois abusivement.