Accueil Environnement Bukavu: deux morts dans des éboulements de terre, la situation pourrait s’aggraver...

Bukavu: deux morts dans des éboulements de terre, la situation pourrait s’aggraver plus tard

194

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT



Au moins deux morts et des blessées ont été enregistrés après l’écroulement des murs de soutènement et/ou des maisons survenu lors des pluies diluviennes qui se sont abattues sur une grande partie de la ville de Bukavu depuis samedi 7 décembre 2019.

Le dernier cas est survenu dans la nuit de dimanche à lundi 9 décembre 2019 aux environs de 23h sur avenue SOS au quartier Nyakaliba dans la commune de Kadutu.

Selon le chef ce quartier Hérita MBULANGA, un éboulement de terre s’est produit pendant qu’il pleuvait et c’est alors qu’une femme répondant au nom de Kulimushi Nabintu Clémence, âgée d’environ 45 ans, a été engloutie avant de rendre l’âme.

L’autre cas de décès est celui d’une fillette d’environ 13 ans qui a rendu l’âme aux environ de 19h sur avenue Rukumbuka au quartier Kasali toujours dans la commune de Kadutu.

Des témoignages concordants renseignent qu’une partie du mur de la maison où la victime dormait a cédé pendant qu’il pleuvait et les décombres l’ont enseveli.

Dans la commune d’Ibanda, le chef de quartier Ndendere Albert Migabo Nyagaza,  précise qu’un jeune garçon de la deuxième licence à l’ISGA et habitant sur avenue Anciens Combattants a été grièvement blessé dans un éboulement dans la nuit de dimanche à ce lundi.

Ce dernier a été sauvé de justesse et transféré dans une structure médicale de la place pour des soins appropriés, précise le chef de quartier Ndendere.

Pourtant sur le même site à savoir la colline surplombant la rivière Ruzizi, rappelle Albert Migabo Nyagaza, 3 personnes d’une même famille dont le père, la   mère et un enfant sont mortes l’année passée dans les mêmes circonstances.

En plus des morts et des blessés, plus de 200 maisons et parcelles sont touchées

En rapport avec les dégâts matériels, les dernières pluies qui se sont abattues sur la grande partie de la ville de Bukavu ont touché plus de 200 maisons et parcelles au quartier Nyakaliba précisément sur les avenues SOS, Dr Lurhuma et Kadurhu à en croire le chef de quartier Hérita Mbulanga.

Il précise que le danger reste permanent avec les pluies qui continuent car les habitants ont plutôt choisi de construire sur des sites dangereux et dont le sol est fragile parfois sous la bénédiction de certains agents du service de cadastre et de l’urbanisme.

Au quartier Nkafu, la société civile précise avoir dénombré plus de quatre-vingt maisons exposées au risque d’effondrement. A en croire la société civile, certaines maisons ont même déjà été abandonnées par leurs propriétaires craignant le danger.

Ces mêmes cas s’observent également aux quartiers Nyamugo, Kajangu, Mosala, Cimpunda et Buholo 2 Carrière toujours dans la commune de Kadutu.

Pour le Président de la société civile de Kadutu Hippocrate Marume, si rien n’est fait dans l’urgence, l’on pourrait enregistrer plus de dégâts humains dans les prochains jours.

Il pense qu’il est grand temps que les autorités sanctionnent toutes les personnes qui sont impliquées dans la vente illicite des parcelles sur des sites jugés impropres à la construction conformément à la loi.