Accueil Culture RDC: évolution de Radio Maendeleo; les 25 ans en 21 points clé

RDC: évolution de Radio Maendeleo; les 25 ans en 21 points clé

469

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


COMPLEMENT DE L’ARTICLE PUBLIE DANS LE FEUILLET DE LIAISON DE RADIO MAENDELEO NO 032/AOUT  2010.

IL Y A 26  ANS    …     EN 1993 EN 2010 ACTUELLEMENT …   EN 2019
1. Les 2 éléments de l’antenne émettrice sont fixés sur un poteau de 6 mètres de hauteur. Un pylône de plus de 25 mètres de hauteur maintient en l’air 8 éléments d’antenne. Les 8 éléments sont complétés par 2 autres pour un deuxième émetteur et un  pour le faisceau hertzien.
2. Une souris est attachée au poteau et pourchassée par un chat. Une souris est en face de chaque ordinateur. Les ordinateurs portables sont à la portée de chacun ; pas de souris.
3. Le bureau de réception se trouve dans une cabane. La réception fonctionne dans une salle en briques cuites, tôles et fenêtres métalliques. Elle sera bientôt climatisée.  C’est maintenant les téléphones que la réception utilise pour mettre en contact les visiteurs et les visités.
4. Un groupe électrogène de 1 KVA fait trembler celui qui le fait démarrer sans son avis. Un groupe électrogène de plus de 20 KVA démarre et s’arrête sans demander l’avis de quelqu’un. Deux groupes électrogènes plus puissants envahissent la parcelle et d’autres encombrent les ateliers.
5. Une antenne ne dure pas plus de 3 heures. Une antenne dure plusieurs années. Toute la province du Sud Kivu et les pays voisins sont arrosés en FM et le reste du monde via Internet.
6. Une moto jaune est l’apanage du Directeur. Les jeeps 4X4 manquent des chauffeurs. Que les radios clubs et les correspondants ruraux recensent les motos, les ordinateurs et les enregistreurs mis à leurs dispositions.
7. Les journalistes rédigent tout à la main Tout à la machine informatisée et en réseau. Les dictaphones, les téléphones et les Laptops suffisent pour enregistrer, monter les éléments sonores et écrits.  Certains journalistes n’ont plus besoin de stylos, de caméras ordinaires, des valises satellitaires …  Les correspondants ruraux et autres ainsi que les producteurs des informations des Radio clubs ne sont plus à rechercher  
8. L’enregistreur Nagra à bandes pèse et casse les journalistes en reportage. Les journalistes travaillent avec des TASCAM de 250 grammes.  
9. On coupe l’élément sonore avec une lame de rasoir et on colle avec du scotch lors du montage. Un clavier ou souris suffit pour couper, coller, supprimer …  
10. Une phonie VHF ne quitte pas les mains du Directeur. Chaque agent a plusieurs téléphones en poche. Les téléphones multi Sim ont été fabriqués à la demande de Radio Maendeleo.
11. Chaque travailleur vient avec une valise le jour de la paie. Le portemonnaie suffit le jour de la paie. La caissière de Radio Maendeleo va bientôt utiliser son coffre-fort pour garder les papiers seulement.
12. Les virus sont inconnus dans les appareils. Les virus se promènent, à travers les réseaux et les amovibles pour détruire les fichiers des informations. Il est plus facile de télécharger l’antivirus au lieu de déranger les pharmaciens.
13. Les radio clubs n’ont pas assez de récepteurs pour suivre les émissions. Les radio clubs ont des enregistreurs, chaînes musicales, vélos et motos.  Ils produisent leurs propres informations. En plus ils envoient  tout à la station mère sans support physique.
14. On parle de « rififi au village » pendant les éditions hebdomadaires d’informations interactives. L’insécurité dans les territoires et les communes est citée dans chacune de 6 éditions quotidiennes d’informations. Chez lui au village, chaque auditeur reçoit depuis Radio Maendeleo toutes les informations locales, provinciales, nationales, internationales, religieuses, culturelles, politiques, sociales, sportives …
15. Les éléments sonores collés mécaniquement ; pas de traduction simultanées. Eléments sonores collés électroniquement avant la traduction. Traductions simultanées fréquentes et beaucoup d’appels téléphoniques en direct ; parfois avec interprétations.
16. Emetteur de 20 Watts à la station mère et 250 watts au relais, retransmissions en direct avec 10 Watts. Emetteur de 1000 W et 500 W au relais et 1000 W à la station mère, retransmission en direct avec 25 W. Emetteur de 2000 W aux relais et 1000 W à la station mère.  Retransmission en direct avec 500 W.
17. Disques demandés par lettres et « chaguo lako » par enregistreurs. Disques demandés par téléphones et par lettres. Le tout en direct et par téléphone et en direct, même les interviews et les salutations matinales.
18. Pas d’émission avec débat en direct, si oui beaucoup de censures.  Il fallait être présent physiquement au studio avec des gardes corps dans les parages pour certains invités. Invités dans les émissions en directs physiquement ou par téléphones : gouverneurs, ministres, députés, docteurs, chefs coutumiers, sénateurs, responsables des CLD…
19. Les informations venaient à compte-goutte. Enregistreurs audio à mémoire électroniques utilisés et peu de censures. Les réseaux sociaux sont des sources non négligeables, presque plus de censures.
20. Radio Maendeleo fonctionnait dans un local de 16 mètres carrés disponibilisé par une ONG membre. Fonctionnement dans une parcelle propre à la Radio 900 mètres carrés et bâtiment de 310 mètres carrés Les 530 mètres carrés construits dans cette parcelle ne laissent plus d’espace libre.  Il faudra récupérer la hauteur  pour garer les véhicules
21. Relais à Mulumemunene uniquement. Relais à Comuhini et à Kiliba. Relais à Kamituga aussi et prochainement à Idjwi, Baraka, Fizi, Shabunda, Minembwe et Kinshasa avec exploitation de la FM, du SDRM, du satellite …

Publicité