Accueil Securité RDC : Après le cardinal Ambongo, les FARDC évoquent un plan de...

RDC : Après le cardinal Ambongo, les FARDC évoquent un plan de balkanisation à partir de l’Est

306

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC évoquent un plan de balkanisation  de la partie Est de la RDC et des ambitions sécessionnistes.

C’est ce qu’annonce le porte-parole de l’armée le Général-Major Kasonga Cibangu Léon-Richard.

Publicité

« L’Etat Major général des FARDC tient à rappeler à l’opinion tant nationale qu’internationale que dans le cadre de la guerre non conventionnelle menée dans le grand Nord, les FARDC font face  aux insurgés dont le but  final est la balkanisation de la partie Est du territoire national. L’effet recherché est l’effondrement des institutions légales en les discréditant aux yeux de l’opinion nationale et internationale  dans le but de prendre le contrôle politico-administratif de cet espace et ainsi concrétiser la balkanisation, pourtant désavouée par la population du Grand Nord », a-t-il annoncé dans un communiqué.

A l’en croire, Les FARDC sont au courant de la combine montée par les ennemis de la nation visant à les décourager dans la poursuite et l’exécution de leur mission.

le Général-Major Kasonga Cibangu Léon-Richard invite la population à plus de vigilance et à se désolidariser de ces insurgés en soutenant totalement leur armée

Il rappelle que depuis le lancement des opérations dites de grande envergure pour traquer et anéantir complètement les groupes armés qui sèment la terreur à l’Est de la RDC, 60 militaires sont tombés sur le champ de bataille et 175 autres ont été blessés.

Déjà en séjour au Nord-Kivu, le Cardinal Fridolin Ambongo a alerté sur la situation

Le Cardinal Frdolin Ambongo au Nord-Kivu avec le Gouverneur Carly Nzanzu

Fridolin Ambongo, 4ème cardinal de l’histoire de l’église catholique romaine de la RDC qui séjourne dans la ville de Butembo, a échangé ce lundi 30 décembre 2019 avec les élus de la province du Nord-Kivu.

À l’issue de ces échanges, l’archevêque métropolitain de Kinshasa a affirmé devant la presse que la menace de balkanisation de la République Démocratique du Congo est bien réelle.

Par ailleurs, le successeur de Laurent Monsengwo précise que l’église jouera toujours son rôle de sentinelle en alertant les populations ainsi que les autorités du pays.

“L’Église joue son rôle, l’Église a essentiellement le rôle prophétique et qui dit le rôle prophétique dit le rôle de la sentinelle. L’Église est là pour sonner l’alarme, réveiller la population et les autorités qui nous gouvernent pour dire que le danger de Balkanisation est là. On a de fois l’impression que les gens passent leur temps à faire des fêtes, à se quereller autour des futilités à Kinshasa, alors que le risque de Balkanisation de notre pays est en marche. L’Eglise est là pour réveiller la conscience des dirigeants afin qu’ils regardent ce danger en face et qu’ils prennent toutes les dispositions qu’il faut pour arrêter ce risque”, a déclaré Fridolin Ambongo.

Profitant de son séjour dans la partie Est de la RDC, le Cardinal Fridolin Ambongo a appelé la population à faire confiance aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo, à la Police ainsi qu’aux casques bleus de la MONUSCO. https://www.7sur7.cd/2019/12/30/rdc-les-gens-passent-leur-temps-faire-des-fetes-se-quereller-autour-des-futilites