Accueil Securité Kabare: l’administrateur Thaddée Miderho suspend les activités des “Bajakazi” et “Batumishi”

Kabare: l’administrateur Thaddée Miderho suspend les activités des “Bajakazi” et “Batumishi”

97

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Les mamans « Bajakazi » et papa « Batumishi » exerçant les séances de prière dénonçant les personnes accusées de sorcellerie doivent suspendre leurs activités avant la fin de ce mois de Janvier 2020 dans les groupements de Kagabi et Bushwira en territoire de Kabare.

Ces propos sont de l’administrateur du territoire de Kabare, Thaddée Miderho qui instruit dans une correspondance, le commissaire territorial de la police du district du Lac et le chef de poste de l’agence nationale de renseignement ANR en sigle.

Publicité

Ceci intervient après plusieurs cas de dénonciation des prophéties de ces supposés serviteurs de Dieu et qui accentuent les cas des conflits et de justice populaire dans la communauté.

Selon cette correspondance les incidents liés aux pratiques « Bajakazi » et « Batumishi » est devenue source d’insécurité dans cette partie de la province du Sud Kivu et plusieurs cas de justice populaire, des tueries et de déplacement la population sont signalés suite à cette situation.

Les incendies des maisons, les divisions des foyers, et tapages Nocturnes dans plusieurs groupements et territoire de Kabare sont également rapportés souligne l’administrateur du territoire.

Notre source indique également que ces faux prophètes ont crées des milices qui la nuit comme la journée ciblent toutes personnes accusées de sorcellerie dans le territoire de Kabare.

Considérant les recommandations formulées dans les différents conseils de sécurité tenus entre MAI 2018 et Décembre 2019 à Mudaka sur la question, Thaddée Miderho invite la population à collaborer avec les services de sécurité en dénonçant tout cas suspect pour l’exécution de cette décision.

Vous allez vous rappeler que des voix ne cessent de s’élever pour dénoncer les phénomènes dit « mujakazi » dans certains coins du territoire de Kabare et qui a conduit à la mort de plusieurs personnes par justice populaire car accusées de sorcellerie.