Accueil Environnement Sud-Kivu: plus de 11 personnes mortes dans des éboulements après les pluies...

Sud-Kivu: plus de 11 personnes mortes dans des éboulements après les pluies de samedi 11 janvier

149

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Au moins onze personnes sont mortes dans des éboulements survenus lors des fortes pluies qui se sont abattues sur une majeure partie de la province du Sud-Kivu le samedi 11janvier 2020.

A ce bilan encore provisoire s’ajoute plus de 80 maisons qui se sont écroulées dans la ville de Bukavu.

Publicité

La ville de Bukavu a enregistré plus de 10 morts. Il s’agit de 6 personnes englouties lors d’un éboulement survenu sur avenue ancien combattant et une personne morte à camp Ngambo au quartier Ndendere dans la commune d’Ibanda.

Dans la commune de Kadutu, deux enfants d’une même famille ont été ensevelis lors d’un écroulement d’une maison à Kadurhu et une personne est décédée lors d’un éboulement survenu sur avenue Murhundu à quartier Cimpunda.

Toujours dans la commune de Kadutu, deux enfants sont morts sur avenue Bugabo suite à l’écroulement de la maison à en croire un communiqué signé par un membre de la famille Ainé Nfizi Kalembu.

Dans le territoire de Kabare, une femme est morte ensevelie dans des décombres lors de cette catastrophe précisément alors que dans le groupement de Mudusa toujous dans le territoire de Kabare, un homme a perdu la vie après avoir été enseveli pendant qu’il voulait sauver les enfants de ses voisins.

En termes de dégât matériel, plus de 30 maisons se sont écroulées à Kadutu et plus de 40 dans la commune d’Ibanda, renseignent des sources de la société civile.

Le quartier MOSALA toujours dans la commune de KADUTU a enregistrée plusieurs maisons qui se sont écroulées mais pas des pertes en vies humaines.

La commune de Bagira, pour sa part, a enregistré 6 maisons endommagées lors de cette catastrophe survenue l’après-midi de samedi 11 janvier 2020.

La voirie urbaine n’a pas été épargnée lors de ces fortes pluies

Place Munzihirwa à Nyawera.
Ph. Amateur après la pluie de samedi 11 janvier

Sur l’axe routier allant du Rond-Point Major Vangu jusqu’au quartier Panzi, un éboulement a été enregistré après la paroisse catholique saint Jean Baptiste de Cahi, situation qui a perturbé le transport en commun.

Toute la nuit de samedi à dimanche  les véhicules qui quittaient Essence pour Panzi s’arrêtaient au niveau de la paroisse et les passagers étaient obligés de faire le pied et prendre le véhicule de l’autre côté pourtant c’est une route réhabilitée il y a environ quatre ans.

La place de l’indépendance et la place Munzihirwa en face du marché de Nyawera, les habitants ont traversé le calvaire à cause de l’inondation.

D’aucuns estiment que les autorités devraient prendre des mesures pour chercher des solutions à ce problème qui endeuillent la ville en particulier et le Sud-Kivu en général.

Etienne Mulindwa