Accueil Societé Sud-Kivu: les conflits de leadership provoquent des tensions à l’Eglise 40ème CECA...

Sud-Kivu: les conflits de leadership provoquent des tensions à l’Eglise 40ème CECA à Bukavu

430

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Une vive tension a été signalée la matinée du dimanche 26 Janvier 2020 à l’Eglise de la Communauté des Eglises Chrétiennes en Afrique CECA 40 située entre la Banque Centrale du Congo et la station GINKI de Bukavu en commune d’Ibanda, ville de Bukavu au Sud-Kivu.

A la base, certains fidèles de cette église protestante s’opposent au choix porté sur le pasteur Luc  Mukeba, fils du feu pasteur René Mukeba Shambuyi qui a dirigé la 40ème  CECA pendant environ 40 ans.

Sur place, certains jeunes en colère ont bloqué le passage aux fidèles qui se rendaient à l’Eglise pour le culte dominical.

Ensuite, un bras de fer a été signalé entre les deux camps, jusqu’à ce que des éléments de l’ordre sont arrivés sur place dans le but de rétablir l’ordre.

Des sources sur place indiquent que trois personnes ont été interpellées.

« la situation qui règne ici ne date pas aujourd’hui. Il y a un monsieur qui s’est autoproclamé pasteur dans la communauté de 40e CECA tout simplement parce que son père a été pasteur dans cette communauté. Lui aussi veut hériter le trône comme si la 40e CECA est un royaume. Alors nous les chrétiens, nous disons non. Ça ne se passe pas comme ça dans notre communauté parce qu’il y a des procédures, des statuts et des règlements qui doivent être respectés. D’ailleurs suite à cette insistance, le pasteur Luc Mukeba a été excommunié par le Barza de l’église. on ne veut pas être dirigé par quelqu’un qui est excommunié.  Si c’était une église de réveil, on comprendrait parce que  son père était pasteur ici. Et alors il pourrait  s’autoproclamer aussi comme pasteur », témoigne un fidèle rencontré sur place.

Pour sa part, Astride Mujinga, épouse du feu  pasteur René Mukeba Shambuyi, précise que son fils Luc Mukeba a été élu à la tête  de la 40ème CECA suivant le statut et le règlement intérieur régissant cette communauté.

Astride Mujinga fait savoir que ces jeunes qui ont semé des troubles ne sont même pas des fidèles de cette communauté et seraient manipulés par des personnes de mauvaise foi.

« mon fils n’a jamais eu l’intention de devenir pasteur à la 40e CECA. Les membres qui ont les prérogatives, selon le statut et  les règlements d’ordre intérieur de cette communauté, ont organisé des élections et l’ont élu. Et même, feu mon mari René Mukeba n’a jamais dit en mourant mon fils restera pasteur à la 40e CECA… Et d’ailleurs il n’y a pas un seul article qui dit que quand on est fils de tel ou tel on n’a pas le droit d’être éligible lors des élections. Le pasteur Luc Mukeba qui a été dernièrement élu par les membres de cette église à 98%  a été blessé par cette bande des voyous qui se plaçaient devant l’Eglise. Ces voyous ne sont même pas membres de notre église mais je crois qu’ils ont été envoyés par des individus en mal de positionnement et qui veulent s’accaparer de cette église par force. Et cela parce qu’ils veulent mettre quelqu’un d’autre pour leur intérêt.  Nous dénonçons cela et nous voulons que toute la ville de Bukavu que ces individus sont des politiciens et pas des hommes de Dieu. » a dit Astride Mujinga.

Signalons que le dimanche 19 janvier 2020, une situation similaire a été signalée au sein de la même église car certains fidèles ne sont pas convaincus de l’élection du pasteur Luc Mukeba comme responsable de cette communauté à Bukavu.